Se libérer de ses émotions désagréables : 3 conseils

 

 

Hier, tu te sentais prête à déplacer des montagnes et aujourd’hui, tu n’as qu’une envie : rester au fin fond de ton lit avec une bouillotte, une tablette de chocolat et ta série préférée. Fichues émotions désagréables qui te gâchent la journée ! Tu avais pourtant plein de projets... Alors, la question qui te brûle les lèvres, c’est : comment se libérer de ses émotions désagréables et passer à autre chose ? Ces émotions sont des messagères. Décryptons-les ensemble plutôt que de les refouler.

1. S’écouter et identifier les émotions désagréables pour s’en libérer

Une émotion, qu’elle soit agréable ou déplaisante : c’est un signal.

Tu rentres d’un aprèm avec tes amies : tu es heureuse. Cet après-midi a comblé ton besoin de sociabilité et de divertissement.

Tu reçois un mail de ton boss à 21 h : tu es énervée. Ton patron n’a pas respecté les limites de ta sphère personnelle. Cette colère que tu ressens vient du sentiment d’injustice et du manque de respect pour ton temps personnel.

S’écouter pour trouver l’origine de ces sentiments et les identifier, c’est la première étape pour véritablement accueillir et se libérer de ses émotions désagréables.

2. Comprendre l’utilité des émotions désagréables pour son équilibre

J’entends que tu aimerais te débarrasser de cette émotion pesante et passer à autre chose.

Tu te dis même que l’idéal, ça serait de ne pas les ressentir du tout ces moments déplaisants !

Je t’arrête tout de suite : refouler ses émotions désagréables n’est jamais une bonne solution sur le long terme.

Sur le court terme, ça semble alléchant : on l’ignore et on continue notre vie.

Mais, si tu ignores ton malaise, tu ignores le besoin derrière : c’est une pente glissante vers un mal-être plus persistant.

Je t’invite à passer ce moment d’inconfort et comprendre que cette émotion désagréable n’est là que pour t’aiguiller vers un problème à résoudre.

Puis, tout est question d’équilibre : ces émotions déplaisantes t’offrent un contraste puissant pour vivre pleinement tes émotions joyeuses.

La recherche d’une vie perpétuellement positive est vaine. Comment saurais-tu reconnaître la joie et le bonheur, sans des moments de peine ?

Pour se libérer de ses émotions désagréables, ta deuxième étape, c’est de comprendre leur intérêt, pour toi, à long terme.

3. Se libérer de ses émotions désagréables grâce à la pratique créative

La créativité est une véritable aide pour accepter et apprendre à vivre avec ses émotions désagréables.

C’est en tout cas l’expérience que j’en ai et que je te partage.

Ma pratique créative fait partie intégrante de mon équilibre émotionnel. Le neuro art en particulier m’aide à me libérer de mes émotions négatives en les regardant bien en face.

Pour évacuer ses émotions amères, il faut accepter leur existence. Accepter de les ressentir.

Les refouler, c’est retarder l’inévitable.

Alors, construis-toi un espace de confiance, dans ta tête, dans ton bureau, dans ton salon… Un endroit où tu accueilleras tes émotions, sans crainte de jugement.

C’est dans cet esprit que j’ai créé les ateliers de neuro art. Ces ateliers sont conçus pour accueillir et se libérer de ses émotions désagréables.

Nos derniers ateliers sur la peur et la colère ont permis à toutes de se libérer de ces poids émotionnels et d'apprendre à transformer nos réponses aux besoins sous-jacents en une dynamique plus saine. C’est un cadeau à soi-même, sur le long terme.

Le prochain atelier neuro art aura pour sujet la tristesse. Une émotion difficile à appréhender, provocatrice de stress. Je te propose de t’en décharger pendant cet atelier de groupe de 2h30, entourée de bienveillance.

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés